top of page

Pons-Brooks, une comète visible aux jumelles

Première comète brillante à voir en 2024, 12P/ Pons-Brooks devrait être observable dans des conditions assez favorables aux latitudes moyennes de l’hémisphère nord. Elle pourrait aussi nous réserver quelques surprises…


La comète Pons-Brooks est une revenante

Probablement observée à plusieurs reprises en Chine et en Italie au cours des deux derniers millénaires, la comète 12P/ Pons-Brooks a été officiellement identifiée lors de son passage de 1812 par l’astronome Jean-Louis Pons. Le calcul de son orbite a alors permis de la classer dans la catégorie des comètes périodiques, c’est-à-dire qui reviennent près du Soleil à intervalles réguliers. En 1883, William Robert Brooks la redécouvre, validant ainsi sa période orbitale d’un peu moins de 71 ans. Ces deux découvreurs successifs lui ont donné son nom. Elle a ensuite été à nouveau observée en 1954 et est de retour en 2024.

Rappelons qu’une comète est un petit astre constitué de glaces et de poussières. À l’approche du Soleil, elle se sublime et dégage alors une queue de gaz et une autre de poussières, de taille et de luminosité plus ou moins importantes vues depuis la Terre.

Comète à surprises

La comète Pons-Brooks a pour particularité de présenter régulièrement de forts sursauts d’éclats. Depuis que les télescopes ont commencé à observer son retour en 2020, cela s’est produit à plusieurs reprises. À son approche près du Soleil en 2024, elle devrait atteindre une magnitude de 4,5, ce qui la rend observable aux jumelles. Mais un éventuel sursaut d’éclat à ce moment pourrait la rendre jusqu’à 100 fois plus brillante et la rendre ainsi visible à l’œil nu : c’est donc une comète intéressante à suivre !


Comment voir la comète Pons-Brooks ?

Les observateurs de l’hémisphère nord sont bien placés pour voir cette comète. Ils peuvent la suivre dès que la nuit tombe au-dessus de l’horizon ouest nord-ouest, tout le mois de mars jusqu’à 21h30, puis jusqu’à 22h30 durant la première quinzaine d’avril. Pour la rechercher une paire de jumelles est idéale. Mais l’utilisation d’une lunette astronomique ou d’un télescope est aussi très intéressante pour détailler cet astre qui erre inlassablement dans notre Système solaire.


La comète Pons-Brooks en mars 2024

Début mars 2024, la comète a atteint la magnitude 7. Son éclat continue d’augmenter régulièrement et devrait atteindre une magnitude d’environ 4,5 à la fin du mois. À ce moment, elle devrait être facile à repérer aux jumelles, sous la forme d’une boule faiblement lumineuse munie d’une courte queue dirigée vers le haut (à l’opposé du Soleil). Et si un sursaut d’activité se produit, elle pourrait être visible à l’œil nu !


La comète Pons-Brooks en avril 2024

Durant la première quinzaine d’avril, son éclat devrait rester à peu près le même mais sa queue pourrait se déployer davantage à mesure qu’elle s’approche du Soleil. Veillez à la rechercher dès que la nuit tombe car à mesure que les jours passent, elle se trouve de plus en plus proche de l’horizon.




Quelques rendez-vous à ne pas manquer :

Au fur et à mesure de sa progression dans le ciel, la comète Pons-Brooks passe à proximité de quelques astres intéressants :

  • Le 22 mars, elle se trouve à trois degrés au sud de la galaxie du Triangle (M33).

  • Le 10 avril, la comète Pons-Brooks se trouve à un peu plus de quatre degrés de Jupiter alors que la Lune en fin croissant leur rend visite. Ce trio visible devrait être de toute beauté dans une paire de jumelles !

  • Enfin, du 11 au 15 avril, la comète progresse à moins de quatre degrés au sud de Jupiter.

À partir du 15 avril, la comète sera chaque jour plus proche du Soleil et deviendra difficile à observer aux latitudes moyennes de l’hémisphère nord. Elle sera au plus près du Soleil le 21 avril (à 117 millions de kilomètres) et deviendra invisible depuis l’hémisphère nord, alors même qu’elle sera au plus près de la Terre le 2 juin 2024, à 231 millions de kilomètres. Il faudra attendre ensuite 2095 pour la voir à nouveau.

Comentarios


bottom of page