top of page

Observez la comète Nishimura

La comète C/2023 P1 Nishimura, découverte le 11 août 2023, est la belle surprise de l’été et de la rentrée ! Elle devrait être visible facilement aux jumelles et au télescope, et peut-être à l’œil nu. Découvrez comment l’observer.



En juillet 2020, la comète Neowise avait fait le régal des observateurs. La comète Nishimura nous offrira-elle un spectacle équivalent ?

La comète C/2023 P1 Nishimura découverte par un astronome amateur

Le fait est devenu suffisamment rare pour être souligné : une comète vient d’être découverte par un astronome amateur ! C’est un Japonais, Hideo Nishimura, qui l’a identifié sur ses images réalisées le 11 août 2023. La découverte confirmée le 15 août par l’organisme chargé de référencer ces petits corps, le Minor Planet Center, a très vite fait le tour de la communauté astronomique.

Découverte dans la constellation des Gémeaux alors qu’elle est déjà très proche du Soleil, la comète Nishimura n’a pas été identifiée par les détecteurs automatiques qui ne font pas de recherches dans les zones du ciel proches de notre étoile. Le 11 août, sa magnitude était déjà de 12, un éclat la rendant accessible visuellement dans de gros télescopes d’amateurs. Mais ce qui est remarquable, c’est qu’en l’espace d’un mois seulement, elle pourrait atteindre la magnitude de 3 voire 2, une valeur la rendant théoriquement visible à l’œil nu.

Rappel : qu’est-ce qu’une comète ?

La comète Nishimura n’est en fait qu’un minuscule corps de quelques kilomètres de diamètre tout au plus. Son noyau constitué de glace et de poussières est entouré d’un halo appelé chevelure et prolongé par une queue. Celle-ci est constituée de poussières et de gaz ionisé, éjectés du noyau sous l’action du Soleil.


Où localiser la comète C/2023 P1 Nishimura ?

Pour les observateurs de l’hémisphère nord, la comète Nishimura est une visiteuse du matin. Il faut la rechercher au-dessus de l’horizon est, avant l’aube. À la fin du mois d’août, il est possible de la rechercher dès 5h (heure de Paris). Au fil des jours, son éclat va augmenter, mais malheureusement elle se rapprochera aussi de l’horizon et de la lumière de l’aube. Cela rendra son observation de plus en plus délicate, mais aussi plus tardive. Néanmoins, son passage devrait être au minimum l’occasion de belles observations au télescope et aux jumelles.

Positions de la comète C/2023 P1 Nishimura du 24 août au 10 septembre 2023 en fin de nuit, en direction de l’est.


Jusqu’au 26 août, la comète Nishimura se trouve dans la constellation des Gémeaux. Elle est assez haute dans le ciel du matin pour être observable dans une lunette astronomique ou un télescope dès 5h.

Dans la constellation du Cancer

Le 27 août, la comète passe dans la constellation du Cancer, avec une magnitude prévue aux alentours de 8.

Fait intéressant, elle passe à proximité de l’amas de la Crèche (M44) du 31 août au 2 septembre. Durant cet intervalle, la comète et l’amas ouvert sont éloignés de 4 à 5 degrés. Cela les rend observables ensemble dans une paire de jumelles de type 10×50, vers 5h30.



Positions de la comète C/2023 P1 Nishimura du 31 août au 2 septembre 2023 vers 5h30 (heure de Paris) par rapport à l’amas de la Crèche (M44). Ce champ de 6 degrés correspond à celui d’une paire de jumelles 10×50.

Dans le même temps, la planète Vénus apparaît dans le ciel du matin sous la constellation du Cancer. Cela devrait donner l’opportunité de jolis tableaux visuels à l’œil nu, ou en photographie d’ambiance.

Dans la constellation du Lion

Le 6 septembre et alors que la comète continue de se rapprocher du Soleil et de l’horizon, elle entre dans la constellation du Lion. C/2023 P1 devrait alors afficher une magnitude d’environ 6, ce qui la rend en théorie visible à l’œil nu et avec certitude aux jumelles. Les jours suivants, elle gagne considérablement en éclat et pourrait être de mieux en mieux visible, mais elle se rapproche chaque jour davantage de l’horizon. Le 10 septembre à 6h, elle n’est plus qu’à 5 degrés de hauteur. Cependant, si son éclat est fidèle aux prévisions, voir supérieur, elle devrait rester en partie visible alors que l’aube apparait et qu’elle s’élève progressivement.



Positions de la comète C/2023 P1 Nishimura du 7 au 14 septembre 2023 vers 6h30 (heure de Paris), en direction de l’est.


Heureusement, l’allongement de la durée de la nuit permet de gagner de précieuses minutes d’observation au moment de l’aube.

À partir du 12 septembre, elle s’élève au-dessus de l’horizon alors que l’aube apparait. À 6h30, elle se trouve à seulement 5 degrés de hauteur. Il faut donc espérer que son éclat soit suffisant pour contrer l’arrière-plan clair du ciel, et qu’elle reste visible. Le 12 septembre, sa magnitude devrait atteindre 4,5. Notez qu’à cette date, la Lune est en fin croissant à proximité, près de la tête du Lion.

Le 13 septembre vers 6h30 (heure de Paris), la Lune en très fin croissant se trouve dans la crinière du Lion et devrait ajouter un grand charme à l’observation. Vénus se trouve quant à elle à proximité, dans la constellation du Cancer.

Au plus près du Soleil

Les jours suivants, l’éclat de la comète Nishimura ne fait qu’augmenter mais elle est désormais trop proche du Soleil pour être en principe observable.

Elle passe au plus près de notre étoile le 17 septembre, à 33,5 millions de kilomètres. Si elle sort indemne de cette approche, elle réapparaîtra ensuite dans le ciel de l’hémisphère sud.

Notez qu’il pourrait aussi être possible de l’apercevoir le soir vers l’ouest à partir du 14 septembre et jusqu’au 20-22 septembre, tout près de l’horizon entre 20h30 et 21h. Mais seulement si son éclat connaît un sursaut important, car le ciel sera encore crépusculaire. Au-delà, la comète Nishimura qui perdra chaque jour en éclat devrait être réservée aux observateurs de l’hémisphère sud.

Rappelons que les comètes étant par nature des petits corps se disloquant facilement, surtout à l’approche du Soleil, il est difficile de prévoir ce qu’il va se passer réellement. Le noyau de la comète Nishimura peut en effet se désintégrer à tout moment. Mais il peut aussi avoir un dégazage inattendu, générateur d’un sursaut d’éclat important !

Comment observer la comète C/2023 P1 Nishimura ?

Profiter visuellement de la comète C/2023 P1 Nishimura

Fin août, la comète Nishimura a l’aspect d’une boule diffuse. Les photographies des astronomes amateurs montrent une belle couleur verte et une minuscule queue de gaz, mais celles-ci ne sont pas décelables visuellement dans les jumelles ou les télescopes.

En se rapprochant du Soleil, son activité va augmenter et il est probable que sa queue de gaz et de poussières se développe. Quelle sera sa longueur et son intensité, il est difficile de le prévoir. Mais c’est tout l’intérêt de l’observer à plusieurs reprises : découvrir l’évolution de son aspect !

Dans tous les cas, sélectionnez bien votre lieu d’observation, qui doit être dégagé vers l’horizon est. Pensez aussi qu’il faut aussi qu’il soit de préférence sans pollution lumineuse : celle-ci pourrait compliquer la localisation de la comète Nishimura. Et si les observations à l’œil nu se révèlent finalement compliquées, pensez à utiliser vos jumelles (ou même votre télescope). Elle sera facile à voir avec ces instruments.


Photographier la comète C/2023 P1 Nishimura

Prendre en photo la comète Nishimura n’est pas très compliqué. Il vous faut toutefois un trépied ou un support stable car une pose de quelques secondes est nécessaire. Si vous utilisez un smartphone, sélectionnez le mode « nuit » et cadrez de façon à avoir un joli premier-plan. Au moment où le Soleil teinte l’horizon de jolies couleurs chaudes, le résultat peut être spectaculaire !

Si vous utilisez un appareil photo, choisissez une focale de 50 à 200 mm, ouvrez le diaphragme au maximum (rapport f/d le plus petit possible) et réglez la sensibilité entre 500 et 1000 iso environ : le temps de pose adéquat devrait se situer entre 5 et 20 secondes. Procédez par essais successifs en variant les temps de pose et là encore, soignez votre premier-plan : votre photo n’en sera que plus esthétique.

Comments


bottom of page