top of page

La Lune salue Mercure, Vénus et Mars au crépuscule



Du 19 au 21 juillet, peu après le coucher du Soleil, la Lune en fin croissant passe à proximité de trois planètes.

Pour en profiter, il faut absolument trouver un horizon ouest le plus dégagé possible (au-dessus de la mer, par exemple !), car les planètes Mercure et Vénus sont particulièrement basses. Pour Mercure, c’est parce que son apparition estivale décrit une trajectoire qui longe l’horizon. Et pour Vénus, c’est parce qu’il s’agit de la toute fin de sa période d’observation le soir. Néanmoins, leur éclat les rend facilement repérables si le ciel est transparent.

Le 19 juillet vers 22h15 (heure de Paris), recherchez ces deux planètes situées à moins de cinq degrés au-dessus de l’horizon, puis repérez également Mars un peu plus haute et plus à l’ouest. Elle brille beaucoup moins que Vénus et Mercure, mais se reconnait à son éclat plus orangé. Attention à ne pas la confondre avec l’étoile Régulus, qui se situe juste au-dessus de Vénus. Pour vous aider, la Lune est heureusement présente à proximité de Mercure : âgée de deux jours, elle arbore un joli croissant. Si vous disposez de jumelles, n’hésitez pas à les pointer ensemble !

Le 20 juillet, toujours vers 22h15, la Lune a progressé vers l’ouest, elle s’est un peu élevée et son croissant s’est épaissi : elle se trouve maintenant au-dessus de Vénus et à droite de Mars, les trois astres formant un triangle aux côtés quasiment équivalents.





Et si vous souhaitez prolonger ces visions planétaires par une troisième observation, sachez que le 21 juillet à la même heure, la Lune qui aura progressé vers l’est se trouvera un peu au-dessus et à gauche de Mars. Il sera alors sans doute également plus facile de voir sa jolie lumière cendrée !

Comentários


bottom of page